16juin2018.info

Consignes pour la déambulation de l’après-midi

L’APRES MIDI POUR AGIR A BAR LE JUC !

 

Le 16 juin, la forêt s’invite en ville. Et nous montrons de quel bois on car-Bure !

Nous savons que vous avez l’esprit inventif et que vous nous préparez une jolie manifestation.

Voilà le message que nous aimerions faire passer dans votre comité, dans le bus qui va vous amener ou chez vous entre amis, en famille…

Oui, on le sait c’est un vrai DEFI :

C’est  un message fort d’union sous le signe de la fête.

On veut donner une image forte qui percute les médias d’où l’idée de ce mouvement d’ensemble que l‘on voudrait proposer sur l’artère principale de la ville et que nous avons travaillé avec Annie, une chorégraphe militante d’Attac pour éviter le traditionnel « die in » (qui rappelle la « mort »).

C’est une action qui se veut participative tout au long du parcours. Les militants pourront  aussi investir la ville en apportant des fragments de la forêt.

Déroulé de la manifestation :

Trois temps forts :

  1. L’habillage des ponts et la déambulation
  2. La chorégraphie
  3. La confection du nid

 

Ø    1-1 Habiller les deux ponts :

De branchages (pourquoi pas avec quelques fleurs ?) pour laisser des traces dans la ville. (Pont St Jean, celui du départ  et pont des Minimes, celui où l’on retournera sur nos pas de l’autre côté de la rive de l’Ornain.

L’organisation mettra un ru balise sur le pont pour maintenir les branches.

Chacun –es apportera des branches, des branchages sous toutes les formes. Il y en aura aussi à disposition à côté des ponts.

Ø    1-2 Porter un masque, éventuellement le mettre derrière la tête.

Confectionner un maximum de masques, faire passer le message aux futurs participants (modèle ci-joint). Un atelier sera à disposition le matin et jusqu’au départ de la manif pour celles ou ceux qui n’auraient pu en fabriquer.

Ø  1-3 Parcours sur les quais :

Des slogans tels que : « La forêt, elle est à qui ? » (Scandé par la foule côté droit de l’Ornain) « Elle est à nous » en réponse par les manifestants qui se trouveront en face.

N’hésitez pas à proposer d’autres slogans.

 

Ø  2-1 La chorégraphie :

Ø  La réaliser sur le boulevard en 4 phases. La 1ère devant chez Bozart, la 2ème au niveau de la Caisse d’Epargne, la 3ème au niveau de la Poste, la 4ème au niveau du parking des Minimes. Ne vous inquiétez pas, des personnes identifiées seront là pour guider la manœuvre à chaque halte.  De même, ceux l’ayant déjà réalisé pourront montrer l’exemple à ceux qui suivent. Nous aimerions pourquoi pas obtenir un mouvement d’ensemble sur tout le boulevard.

Chacun aura une branche dans chaque main et un masque de hiboux derrière la tête. La chorégraphie se fera très lentement la première fois et de plus en plus rapidement.

  • Les pas de bases :

– 4 pas en avant en levant les deux bras en l’air (avec  les branches)

– on baisse la main droite

– on lève la main droite

– on baisse la main gauche

– on lève la main gauche

– on balance les deux bras vers la droite

– on balance les deux bras vers la gauche

– on balance les deux bras vers la droite

– on balance les deux bras vers la gauche

– on baisse les deux bras

Puis demi- tour vers la droite en 4 pas suivi des mêmes gestes.

Demi -tour vers la droite pour revenir dans le sens de la marche.

Et de nouveaux les mêmes gestes mais en pliant les genoux à chaque geste.

 

https://youtu.be/wsIk9RsSeHk

 

https://youtu.be/8WZFW12qlrY (au ralenti)

  • Les « gestes de base » :

On les reprend plusieurs fois, idem avec les pliés.

Les “stoppeurs-relais” (reconnaissables à leurs fleurs en ru balise jaune sur leur branche) lancent le signal de la chorégraphie qui est faite 4 fois de suite, de plus en plus vite, la première version étant très, très lente, la dernière très enlevée. Les musiciens accompagneront le crescendo. Ils seront briffés et donneront le tempo.

 

Les « stoppeurs relais » seront placés à côté des fanfares avec talkie-walkie.

L’idée est que tout le monde fasse les mêmes gestes de manière synchronisée à 4 reprises au signal des stoppeurs sur le boulevard de la Rochelle.

Au signal : silence de la foule et silence aussi des batucadas et fanfares

 

Ø    3-1 Le nid :

En fin de parcours, à la hauteur de la rue des Minimes, il y aura un espace pour construire un nid géant avec des branches un peu plus conséquentes que nous aurons amenées.

Au passage, chacun sera amené à déposer celles qui lui resteront sur ce nid avant d’aller sur la place de la préfecture

Il y aura le groupe de musiciens « les Bure Haleurs » à cet endroit, ils rythmeront le montage du nid.

Et après grand rassemblement devant la préfecture !

Une seule prise de paroles à plusieurs voix de la part des associations opposantes à Cigeo, puis une action symbolique :  Le « baptême de la ville » suivie de « la chanson des hiboux » interprétée par beaucoup d’artistes. Et enfin, le magnifique spectacle de la Compagnie « Jolie Môme »

S’il reste du temps, et si vous êtes toujours là, des débats, sit-in,  chansons et autres idées pourront être mises en œuvre.

La dissolution de la manifestation est prévue à 21H

A très, très bientôt

 

L’équipe d’animation

 

REPETION DE LA CHOREGRAPHIE ENTRE 13 ET 14 HEURES !